Denis Guelpa, sculpteur  dans le Gard à Saint-Quentin la Poterie.

Denis Guelpa, sculpteur et écrivainMalgré les formes exprimées et l’utilisation particulière des matériaux, mon travail de sculpture s’inspire des méthodes traditionnelles. Une démarche soumise à des contraintes physiques et qui obéit à des lois incontournables. Le façonnage, la taille, la soudure, la construction ou la cimentation sont autant de techniques ancestrales que j’adapte à la création contemporaine. Les gestes, le choix et l’usage de l’outil sont constitutifs de l’œuvre, empreintes indélébiles. Il y a dans le plaisir, l’obstination, la difficulté et parfois l’impossibilité de faire autant de sentiments et d’émotion qui donnent sens à la démarche. La distance entre l’objet pensé et l’objet réalisé est source permanente d’une énergie nouvelle. Il peut sembler paradoxal de s’enfermer dans une volonté précise et exigeante pour exprimer sa pleine liberté d’artiste. Pour moi, c’est ainsi.

La pierre, les sables et les métaux ont une provenance, une dureté, un grain ou une teinte qui en font l’originalité, la personnalité. Ainsi, j’aime travailler les pierres locales, « marauder le caillou » au hasard de mes promenades, de mes besoins et de mes recherches. De même que je fabrique mes liants et mes mortiers avec les terres et les sables du lieu. Cet enracinement de l’œuvre dans la géologie locale, la charge, me semble-t-il, d’une énergie particulière et significative.

Quant à la recherche de formes, elle est inspirée par la tentation de vouloir justement échapper à ces contraintes, contourner la difficulté, désobéir aux lois de la pesanteur, de la densité mai aussi de la fragilité qu’impose les matériaux choisis. L’utilisation du métal, sa transformation à froid et la soudure permettent de développer les volumes, tracer d’amples mouvements. La forme est fruit de cette recherche humble et obstinée, de cette réinvention permanente. Si l’œuvre réalisée naît de la mémoire, de l’envie, des lubies ou de la folie du sculpteur, elle ne s’accomplit et ne se révèle que par le regard du spectateur. L’artiste s’adresse à lui-même et aux autres. Il expose et s’expose


Artiste franco-suisse né en 1949.

« Dans l’art est beau uniquement ce qui a du caractère. » Auguste Rodin

 

Tailleur de pierres et sculpteur de formation, il s’est longtemps consacré à la restauration de monuments historiques et à la copie d’œuvres anciennes tout en menant une démarche personnelle et originale dans la création contemporaine.

Il expose depuis des années en France et à l’étranger, a plusieurs œuvres installées en des lieux publics. Il travaille la pierre mais aussi le métal et différents types d’enduit. Une technique mixte qui lui permet d’élargir son champ de création et d’affirmer sa singularité thématique.

 

« Mémoire ensoleillée, la sculpture est mémoire ensoleillée ! » Miguel Angel Asturias